Shot de philo #14 : la science cover
Shot de philo #14 : la science cover
Shots de Philo

Shot de philo #14 : la science

Shot de philo #14 : la science

04min |10/06/2021|

86438

Play
Shot de philo #14 : la science cover
Shot de philo #14 : la science cover
Shots de Philo

Shot de philo #14 : la science

Shot de philo #14 : la science

04min |10/06/2021|

86438

Play

Description

Bienvenue dans notre quatorzième shot de philo. En moins de 5 minutes, nous allons te donner les clés d'une notion centrale du programme : la science. Qu’est-ce qui définit exactement un discours scientifique ? Est-ce qu'une théorie scientifique est absolue ? Et à quoi sert la science ?

→Si la science repose sur une rigueur des démonstrations...

Pascal : la démonstration géométrique

→...la science a des limites, c’est d’ailleurs ce qui fait d’elle une science…

Karl Popper : le critère d'infalsifiabilité est ce qui définit une théorie scientifique

→…dès lors on peut se demander si la science sert vraiment à décrire le réel ou si c’est juste une construction imaginaire.

Ian Hacking : l'antiréalisme => la science est incapable de décrire le réel parfaitement


Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

Transcription

  • Speaker #0

    Bonjour à tous et bienvenue dans le Shot de Philo, le podcast proposé par Science Piste et animé par moi-même, Stéphania, et mon camarade Alexandre.

  • Speaker #1

    Salut à tous !

  • Speaker #0

    On est là pour vous faire réviser le bac de philo en traitant une des notions de programme en 5 minutes chrono. C'est parti ! Aujourd'hui, nous allons aborder le thème de la science.

  • Speaker #1

    Thème qui a été au cœur des débats au moment de la pandémie de Covid-19. On a pu voir des gens qui se proclamaient scientifiques, qui prétendaient tous avoir la vérité, mais qui se contredisaient. Ce podcast essaiera de comprendre exactement ce qu'est la science, ce qu'elle permet de faire et ses limites, ce qu'on a tendance à oublier.

  • Speaker #0

    Tout d'abord, on peut définir la science comme étant une discipline qui cherche à établir des validités universelles. La science décrit les lois qui gouvernent la réalité sur Terre. Par ailleurs, la science peut s'opposer à l'opinion, car contrairement aux opinions, la science tire sa légitimité grâce à la raison et à des principes logiques, alors qu'une opinion est plutôt un jugement sans justification. La science est une notion un peu englobante donc au bac, qu'il vous faudra traiter avec les thèmes de la vérité et de la raison notamment. On se demandera alors dans ce podcast, qu'est-ce qui définit exactement un discours scientifique ? Est-ce qu'une théorie scientifique est absolue ? Et à quoi sert la science ?

  • Speaker #1

    Tout d'abord, on peut dire que la science repose sur une rigueur qui cherche à infirmer ou réfuter des hypothèses par une démonstration. Vraiment, terme clé pour ce terme. Et c'est Pascal qui a essayé de décrire le premier, ce qu'il a appelé la démonstration géométrique. En fait, ça consiste simplement à n'utiliser que des termes qui ont été préalablement définis, ou bien des termes qui sont absolument évidents. et puis d'utiliser des règles de raisonnement qui doivent être claires.

  • Speaker #0

    Donc par exemple, si je roule à 10 km heure pendant 2 heures, et que j'invoque les règles de la multiplication, je peux établir que j'aurais roulé 20 km.

  • Speaker #1

    Voilà une démonstration tout à fait scientifique selon Pascal. Tous les termes sont évidents, et la règle de mathématiques utilisée est compréhensible.

  • Speaker #0

    Ok, très bien. Mais on voit bien que dans le passé, les scientifiques ont pu se tromper. Et ce, même en utilisant des démonstrations, aussi rigoureuses soient-elles. L'erreur ne joue-t-elle pas un rôle central dans la science ?

  • Speaker #1

    Tout à fait, même si c'est un peu contre-intuitif à première vue. C'est ce qu'avance le philosophe Karl Popper. En fait, pour lui, une théorie scientifique se définit à ce qu'il appelle le critère de falsiabilité. Tout simplement, une théorie scientifique se reconnaît au fait qu'elle peut être testée, contestée et challengée par des démonstrations et des expériences. C'est donc vraiment la capacité d'une hypothèse de se soumettre à plusieurs vérifications qui fait d'elle un fait scientifique. Par exemple, le théorème de Pythagore peut être mis à l'épreuve des différentes règles mathématiques, il peut même être testé avec beaucoup de grands nombres, mais personne n'a encore réussi à montrer qu'elle est fausse. Au contraire, la théorie de l'inconscient de Freud peut être considérée comme infalsifiable puisqu'elle ne peut pas être vérifiée. Si vous ne croyez pas à l'inconscient de Freud, il va vous rétorquer que c'est normal puisque l'inconscient est inatteignable. Mais le fait que l'inconscient soit inatteignable fait qu'on ne peut pas le tester, et ni la vérifier. La théorie freudienne ne peut donc pas être considérée comme une théorie scientifique. En fin de compte, la science est fondamentalement limitée, ce qui est vrai pour l'instant, c'est ce qu'on n'a pas encore réussi à réfuter, le progrès scientifique avance donc à mesure d'erreurs régressées.

  • Speaker #0

    Ok, mais de ce que j'ai compris pour l'instant, la science est une discipline fondamentalement théorique, et qui est limitée dans ce qu'elle peut démontrer. On peut donc se demander si la science réussit vraiment à décrire le réel.

  • Speaker #1

    Alors c'est la thèse de l'antiréalisme scientifique, un terme que vous pouvez retenir du philosophe Jan Hacking. Pour lui, les choses dont parle la science et qui ne sont pas directement observables, comme les gènes, les électrons ou les photons, sont surtout des modèles et des constructions qui permettent de schématiser en fait le réel. Il n'existe pas... objectivement tels qu'ils sont décrits. On peut observer une feuille d'arbre, mais la petite boule rouge qu'on s'imagine être un électron, ce n'est pas le cas. Et donc, la science serait une sorte de fiction qui essaierait de décrire le réel sans jamais vraiment y parvenir.

  • Speaker #0

    Ok, donc pour résumer, si la science repose sur une rigueur des démonstrations,

  • Speaker #1

    ça c'est Pascal.

  • Speaker #0

    La science a des limites, c'est d'ailleurs ce qui fait d'elle une science.

  • Speaker #1

    Ça c'est Karl Popper.

  • Speaker #0

    Dès lors, on peut se demander si la science sert en fait à décrire le réel ou si c'est juste une construction imaginaire.

  • Speaker #1

    Ça c'est Jan Hacking. Voilà, c'est tout pour aujourd'hui. N'hésitez pas à partager ce podcast avec vos amis qui sont en train de réviser. N'oubliez pas de faire un tour sur notre Instagram, pour enregistrer la mini-fiche de synthèse associée à ce podcast. Et à vous abonner !

Description

Bienvenue dans notre quatorzième shot de philo. En moins de 5 minutes, nous allons te donner les clés d'une notion centrale du programme : la science. Qu’est-ce qui définit exactement un discours scientifique ? Est-ce qu'une théorie scientifique est absolue ? Et à quoi sert la science ?

→Si la science repose sur une rigueur des démonstrations...

Pascal : la démonstration géométrique

→...la science a des limites, c’est d’ailleurs ce qui fait d’elle une science…

Karl Popper : le critère d'infalsifiabilité est ce qui définit une théorie scientifique

→…dès lors on peut se demander si la science sert vraiment à décrire le réel ou si c’est juste une construction imaginaire.

Ian Hacking : l'antiréalisme => la science est incapable de décrire le réel parfaitement


Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

Transcription

  • Speaker #0

    Bonjour à tous et bienvenue dans le Shot de Philo, le podcast proposé par Science Piste et animé par moi-même, Stéphania, et mon camarade Alexandre.

  • Speaker #1

    Salut à tous !

  • Speaker #0

    On est là pour vous faire réviser le bac de philo en traitant une des notions de programme en 5 minutes chrono. C'est parti ! Aujourd'hui, nous allons aborder le thème de la science.

  • Speaker #1

    Thème qui a été au cœur des débats au moment de la pandémie de Covid-19. On a pu voir des gens qui se proclamaient scientifiques, qui prétendaient tous avoir la vérité, mais qui se contredisaient. Ce podcast essaiera de comprendre exactement ce qu'est la science, ce qu'elle permet de faire et ses limites, ce qu'on a tendance à oublier.

  • Speaker #0

    Tout d'abord, on peut définir la science comme étant une discipline qui cherche à établir des validités universelles. La science décrit les lois qui gouvernent la réalité sur Terre. Par ailleurs, la science peut s'opposer à l'opinion, car contrairement aux opinions, la science tire sa légitimité grâce à la raison et à des principes logiques, alors qu'une opinion est plutôt un jugement sans justification. La science est une notion un peu englobante donc au bac, qu'il vous faudra traiter avec les thèmes de la vérité et de la raison notamment. On se demandera alors dans ce podcast, qu'est-ce qui définit exactement un discours scientifique ? Est-ce qu'une théorie scientifique est absolue ? Et à quoi sert la science ?

  • Speaker #1

    Tout d'abord, on peut dire que la science repose sur une rigueur qui cherche à infirmer ou réfuter des hypothèses par une démonstration. Vraiment, terme clé pour ce terme. Et c'est Pascal qui a essayé de décrire le premier, ce qu'il a appelé la démonstration géométrique. En fait, ça consiste simplement à n'utiliser que des termes qui ont été préalablement définis, ou bien des termes qui sont absolument évidents. et puis d'utiliser des règles de raisonnement qui doivent être claires.

  • Speaker #0

    Donc par exemple, si je roule à 10 km heure pendant 2 heures, et que j'invoque les règles de la multiplication, je peux établir que j'aurais roulé 20 km.

  • Speaker #1

    Voilà une démonstration tout à fait scientifique selon Pascal. Tous les termes sont évidents, et la règle de mathématiques utilisée est compréhensible.

  • Speaker #0

    Ok, très bien. Mais on voit bien que dans le passé, les scientifiques ont pu se tromper. Et ce, même en utilisant des démonstrations, aussi rigoureuses soient-elles. L'erreur ne joue-t-elle pas un rôle central dans la science ?

  • Speaker #1

    Tout à fait, même si c'est un peu contre-intuitif à première vue. C'est ce qu'avance le philosophe Karl Popper. En fait, pour lui, une théorie scientifique se définit à ce qu'il appelle le critère de falsiabilité. Tout simplement, une théorie scientifique se reconnaît au fait qu'elle peut être testée, contestée et challengée par des démonstrations et des expériences. C'est donc vraiment la capacité d'une hypothèse de se soumettre à plusieurs vérifications qui fait d'elle un fait scientifique. Par exemple, le théorème de Pythagore peut être mis à l'épreuve des différentes règles mathématiques, il peut même être testé avec beaucoup de grands nombres, mais personne n'a encore réussi à montrer qu'elle est fausse. Au contraire, la théorie de l'inconscient de Freud peut être considérée comme infalsifiable puisqu'elle ne peut pas être vérifiée. Si vous ne croyez pas à l'inconscient de Freud, il va vous rétorquer que c'est normal puisque l'inconscient est inatteignable. Mais le fait que l'inconscient soit inatteignable fait qu'on ne peut pas le tester, et ni la vérifier. La théorie freudienne ne peut donc pas être considérée comme une théorie scientifique. En fin de compte, la science est fondamentalement limitée, ce qui est vrai pour l'instant, c'est ce qu'on n'a pas encore réussi à réfuter, le progrès scientifique avance donc à mesure d'erreurs régressées.

  • Speaker #0

    Ok, mais de ce que j'ai compris pour l'instant, la science est une discipline fondamentalement théorique, et qui est limitée dans ce qu'elle peut démontrer. On peut donc se demander si la science réussit vraiment à décrire le réel.

  • Speaker #1

    Alors c'est la thèse de l'antiréalisme scientifique, un terme que vous pouvez retenir du philosophe Jan Hacking. Pour lui, les choses dont parle la science et qui ne sont pas directement observables, comme les gènes, les électrons ou les photons, sont surtout des modèles et des constructions qui permettent de schématiser en fait le réel. Il n'existe pas... objectivement tels qu'ils sont décrits. On peut observer une feuille d'arbre, mais la petite boule rouge qu'on s'imagine être un électron, ce n'est pas le cas. Et donc, la science serait une sorte de fiction qui essaierait de décrire le réel sans jamais vraiment y parvenir.

  • Speaker #0

    Ok, donc pour résumer, si la science repose sur une rigueur des démonstrations,

  • Speaker #1

    ça c'est Pascal.

  • Speaker #0

    La science a des limites, c'est d'ailleurs ce qui fait d'elle une science.

  • Speaker #1

    Ça c'est Karl Popper.

  • Speaker #0

    Dès lors, on peut se demander si la science sert en fait à décrire le réel ou si c'est juste une construction imaginaire.

  • Speaker #1

    Ça c'est Jan Hacking. Voilà, c'est tout pour aujourd'hui. N'hésitez pas à partager ce podcast avec vos amis qui sont en train de réviser. N'oubliez pas de faire un tour sur notre Instagram, pour enregistrer la mini-fiche de synthèse associée à ce podcast. Et à vous abonner !

Share

Embed

You may also like

Description

Bienvenue dans notre quatorzième shot de philo. En moins de 5 minutes, nous allons te donner les clés d'une notion centrale du programme : la science. Qu’est-ce qui définit exactement un discours scientifique ? Est-ce qu'une théorie scientifique est absolue ? Et à quoi sert la science ?

→Si la science repose sur une rigueur des démonstrations...

Pascal : la démonstration géométrique

→...la science a des limites, c’est d’ailleurs ce qui fait d’elle une science…

Karl Popper : le critère d'infalsifiabilité est ce qui définit une théorie scientifique

→…dès lors on peut se demander si la science sert vraiment à décrire le réel ou si c’est juste une construction imaginaire.

Ian Hacking : l'antiréalisme => la science est incapable de décrire le réel parfaitement


Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

Transcription

  • Speaker #0

    Bonjour à tous et bienvenue dans le Shot de Philo, le podcast proposé par Science Piste et animé par moi-même, Stéphania, et mon camarade Alexandre.

  • Speaker #1

    Salut à tous !

  • Speaker #0

    On est là pour vous faire réviser le bac de philo en traitant une des notions de programme en 5 minutes chrono. C'est parti ! Aujourd'hui, nous allons aborder le thème de la science.

  • Speaker #1

    Thème qui a été au cœur des débats au moment de la pandémie de Covid-19. On a pu voir des gens qui se proclamaient scientifiques, qui prétendaient tous avoir la vérité, mais qui se contredisaient. Ce podcast essaiera de comprendre exactement ce qu'est la science, ce qu'elle permet de faire et ses limites, ce qu'on a tendance à oublier.

  • Speaker #0

    Tout d'abord, on peut définir la science comme étant une discipline qui cherche à établir des validités universelles. La science décrit les lois qui gouvernent la réalité sur Terre. Par ailleurs, la science peut s'opposer à l'opinion, car contrairement aux opinions, la science tire sa légitimité grâce à la raison et à des principes logiques, alors qu'une opinion est plutôt un jugement sans justification. La science est une notion un peu englobante donc au bac, qu'il vous faudra traiter avec les thèmes de la vérité et de la raison notamment. On se demandera alors dans ce podcast, qu'est-ce qui définit exactement un discours scientifique ? Est-ce qu'une théorie scientifique est absolue ? Et à quoi sert la science ?

  • Speaker #1

    Tout d'abord, on peut dire que la science repose sur une rigueur qui cherche à infirmer ou réfuter des hypothèses par une démonstration. Vraiment, terme clé pour ce terme. Et c'est Pascal qui a essayé de décrire le premier, ce qu'il a appelé la démonstration géométrique. En fait, ça consiste simplement à n'utiliser que des termes qui ont été préalablement définis, ou bien des termes qui sont absolument évidents. et puis d'utiliser des règles de raisonnement qui doivent être claires.

  • Speaker #0

    Donc par exemple, si je roule à 10 km heure pendant 2 heures, et que j'invoque les règles de la multiplication, je peux établir que j'aurais roulé 20 km.

  • Speaker #1

    Voilà une démonstration tout à fait scientifique selon Pascal. Tous les termes sont évidents, et la règle de mathématiques utilisée est compréhensible.

  • Speaker #0

    Ok, très bien. Mais on voit bien que dans le passé, les scientifiques ont pu se tromper. Et ce, même en utilisant des démonstrations, aussi rigoureuses soient-elles. L'erreur ne joue-t-elle pas un rôle central dans la science ?

  • Speaker #1

    Tout à fait, même si c'est un peu contre-intuitif à première vue. C'est ce qu'avance le philosophe Karl Popper. En fait, pour lui, une théorie scientifique se définit à ce qu'il appelle le critère de falsiabilité. Tout simplement, une théorie scientifique se reconnaît au fait qu'elle peut être testée, contestée et challengée par des démonstrations et des expériences. C'est donc vraiment la capacité d'une hypothèse de se soumettre à plusieurs vérifications qui fait d'elle un fait scientifique. Par exemple, le théorème de Pythagore peut être mis à l'épreuve des différentes règles mathématiques, il peut même être testé avec beaucoup de grands nombres, mais personne n'a encore réussi à montrer qu'elle est fausse. Au contraire, la théorie de l'inconscient de Freud peut être considérée comme infalsifiable puisqu'elle ne peut pas être vérifiée. Si vous ne croyez pas à l'inconscient de Freud, il va vous rétorquer que c'est normal puisque l'inconscient est inatteignable. Mais le fait que l'inconscient soit inatteignable fait qu'on ne peut pas le tester, et ni la vérifier. La théorie freudienne ne peut donc pas être considérée comme une théorie scientifique. En fin de compte, la science est fondamentalement limitée, ce qui est vrai pour l'instant, c'est ce qu'on n'a pas encore réussi à réfuter, le progrès scientifique avance donc à mesure d'erreurs régressées.

  • Speaker #0

    Ok, mais de ce que j'ai compris pour l'instant, la science est une discipline fondamentalement théorique, et qui est limitée dans ce qu'elle peut démontrer. On peut donc se demander si la science réussit vraiment à décrire le réel.

  • Speaker #1

    Alors c'est la thèse de l'antiréalisme scientifique, un terme que vous pouvez retenir du philosophe Jan Hacking. Pour lui, les choses dont parle la science et qui ne sont pas directement observables, comme les gènes, les électrons ou les photons, sont surtout des modèles et des constructions qui permettent de schématiser en fait le réel. Il n'existe pas... objectivement tels qu'ils sont décrits. On peut observer une feuille d'arbre, mais la petite boule rouge qu'on s'imagine être un électron, ce n'est pas le cas. Et donc, la science serait une sorte de fiction qui essaierait de décrire le réel sans jamais vraiment y parvenir.

  • Speaker #0

    Ok, donc pour résumer, si la science repose sur une rigueur des démonstrations,

  • Speaker #1

    ça c'est Pascal.

  • Speaker #0

    La science a des limites, c'est d'ailleurs ce qui fait d'elle une science.

  • Speaker #1

    Ça c'est Karl Popper.

  • Speaker #0

    Dès lors, on peut se demander si la science sert en fait à décrire le réel ou si c'est juste une construction imaginaire.

  • Speaker #1

    Ça c'est Jan Hacking. Voilà, c'est tout pour aujourd'hui. N'hésitez pas à partager ce podcast avec vos amis qui sont en train de réviser. N'oubliez pas de faire un tour sur notre Instagram, pour enregistrer la mini-fiche de synthèse associée à ce podcast. Et à vous abonner !

Description

Bienvenue dans notre quatorzième shot de philo. En moins de 5 minutes, nous allons te donner les clés d'une notion centrale du programme : la science. Qu’est-ce qui définit exactement un discours scientifique ? Est-ce qu'une théorie scientifique est absolue ? Et à quoi sert la science ?

→Si la science repose sur une rigueur des démonstrations...

Pascal : la démonstration géométrique

→...la science a des limites, c’est d’ailleurs ce qui fait d’elle une science…

Karl Popper : le critère d'infalsifiabilité est ce qui définit une théorie scientifique

→…dès lors on peut se demander si la science sert vraiment à décrire le réel ou si c’est juste une construction imaginaire.

Ian Hacking : l'antiréalisme => la science est incapable de décrire le réel parfaitement


Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

Transcription

  • Speaker #0

    Bonjour à tous et bienvenue dans le Shot de Philo, le podcast proposé par Science Piste et animé par moi-même, Stéphania, et mon camarade Alexandre.

  • Speaker #1

    Salut à tous !

  • Speaker #0

    On est là pour vous faire réviser le bac de philo en traitant une des notions de programme en 5 minutes chrono. C'est parti ! Aujourd'hui, nous allons aborder le thème de la science.

  • Speaker #1

    Thème qui a été au cœur des débats au moment de la pandémie de Covid-19. On a pu voir des gens qui se proclamaient scientifiques, qui prétendaient tous avoir la vérité, mais qui se contredisaient. Ce podcast essaiera de comprendre exactement ce qu'est la science, ce qu'elle permet de faire et ses limites, ce qu'on a tendance à oublier.

  • Speaker #0

    Tout d'abord, on peut définir la science comme étant une discipline qui cherche à établir des validités universelles. La science décrit les lois qui gouvernent la réalité sur Terre. Par ailleurs, la science peut s'opposer à l'opinion, car contrairement aux opinions, la science tire sa légitimité grâce à la raison et à des principes logiques, alors qu'une opinion est plutôt un jugement sans justification. La science est une notion un peu englobante donc au bac, qu'il vous faudra traiter avec les thèmes de la vérité et de la raison notamment. On se demandera alors dans ce podcast, qu'est-ce qui définit exactement un discours scientifique ? Est-ce qu'une théorie scientifique est absolue ? Et à quoi sert la science ?

  • Speaker #1

    Tout d'abord, on peut dire que la science repose sur une rigueur qui cherche à infirmer ou réfuter des hypothèses par une démonstration. Vraiment, terme clé pour ce terme. Et c'est Pascal qui a essayé de décrire le premier, ce qu'il a appelé la démonstration géométrique. En fait, ça consiste simplement à n'utiliser que des termes qui ont été préalablement définis, ou bien des termes qui sont absolument évidents. et puis d'utiliser des règles de raisonnement qui doivent être claires.

  • Speaker #0

    Donc par exemple, si je roule à 10 km heure pendant 2 heures, et que j'invoque les règles de la multiplication, je peux établir que j'aurais roulé 20 km.

  • Speaker #1

    Voilà une démonstration tout à fait scientifique selon Pascal. Tous les termes sont évidents, et la règle de mathématiques utilisée est compréhensible.

  • Speaker #0

    Ok, très bien. Mais on voit bien que dans le passé, les scientifiques ont pu se tromper. Et ce, même en utilisant des démonstrations, aussi rigoureuses soient-elles. L'erreur ne joue-t-elle pas un rôle central dans la science ?

  • Speaker #1

    Tout à fait, même si c'est un peu contre-intuitif à première vue. C'est ce qu'avance le philosophe Karl Popper. En fait, pour lui, une théorie scientifique se définit à ce qu'il appelle le critère de falsiabilité. Tout simplement, une théorie scientifique se reconnaît au fait qu'elle peut être testée, contestée et challengée par des démonstrations et des expériences. C'est donc vraiment la capacité d'une hypothèse de se soumettre à plusieurs vérifications qui fait d'elle un fait scientifique. Par exemple, le théorème de Pythagore peut être mis à l'épreuve des différentes règles mathématiques, il peut même être testé avec beaucoup de grands nombres, mais personne n'a encore réussi à montrer qu'elle est fausse. Au contraire, la théorie de l'inconscient de Freud peut être considérée comme infalsifiable puisqu'elle ne peut pas être vérifiée. Si vous ne croyez pas à l'inconscient de Freud, il va vous rétorquer que c'est normal puisque l'inconscient est inatteignable. Mais le fait que l'inconscient soit inatteignable fait qu'on ne peut pas le tester, et ni la vérifier. La théorie freudienne ne peut donc pas être considérée comme une théorie scientifique. En fin de compte, la science est fondamentalement limitée, ce qui est vrai pour l'instant, c'est ce qu'on n'a pas encore réussi à réfuter, le progrès scientifique avance donc à mesure d'erreurs régressées.

  • Speaker #0

    Ok, mais de ce que j'ai compris pour l'instant, la science est une discipline fondamentalement théorique, et qui est limitée dans ce qu'elle peut démontrer. On peut donc se demander si la science réussit vraiment à décrire le réel.

  • Speaker #1

    Alors c'est la thèse de l'antiréalisme scientifique, un terme que vous pouvez retenir du philosophe Jan Hacking. Pour lui, les choses dont parle la science et qui ne sont pas directement observables, comme les gènes, les électrons ou les photons, sont surtout des modèles et des constructions qui permettent de schématiser en fait le réel. Il n'existe pas... objectivement tels qu'ils sont décrits. On peut observer une feuille d'arbre, mais la petite boule rouge qu'on s'imagine être un électron, ce n'est pas le cas. Et donc, la science serait une sorte de fiction qui essaierait de décrire le réel sans jamais vraiment y parvenir.

  • Speaker #0

    Ok, donc pour résumer, si la science repose sur une rigueur des démonstrations,

  • Speaker #1

    ça c'est Pascal.

  • Speaker #0

    La science a des limites, c'est d'ailleurs ce qui fait d'elle une science.

  • Speaker #1

    Ça c'est Karl Popper.

  • Speaker #0

    Dès lors, on peut se demander si la science sert en fait à décrire le réel ou si c'est juste une construction imaginaire.

  • Speaker #1

    Ça c'est Jan Hacking. Voilà, c'est tout pour aujourd'hui. N'hésitez pas à partager ce podcast avec vos amis qui sont en train de réviser. N'oubliez pas de faire un tour sur notre Instagram, pour enregistrer la mini-fiche de synthèse associée à ce podcast. Et à vous abonner !

Share

Embed

You may also like