undefined cover
undefined cover
EPISODE #13 - Comment photographier la présidentielle ? cover
EPISODE #13 - Comment photographier la présidentielle ? cover
Vision(s)

EPISODE #13 - Comment photographier la présidentielle ?

EPISODE #13 - Comment photographier la présidentielle ?

51min |06/04/2022
Play
undefined cover
undefined cover
EPISODE #13 - Comment photographier la présidentielle ? cover
EPISODE #13 - Comment photographier la présidentielle ? cover
Vision(s)

EPISODE #13 - Comment photographier la présidentielle ?

EPISODE #13 - Comment photographier la présidentielle ?

51min |06/04/2022
Play

Description

Cas très rare dans Vision(s) : dans ce podcast sous le format Épisode, nous évoquons une actualité chaude, l’élection présidentielle. À travers le prisme de la photographie, bien entendu. Pour ce faire, j’ai le grand plaisir de m’entretenir avec Agnès Dherbeys et Stéphane Lagoutte, deux photographes membres de l’agence Myop, spécialisée dans la photographie documentaire et le photo-reportage. Rendez-vous à Bastille dans notre petit studio d’enregistrement pour un échange qui, je l’espère, sera aussi intéressant pour moi que pour vous. 

  

Agnès Dherbeys est née en Corée du Sud en 1976 et grandit en France. Photographe au parcours empirique, elle fait des études en journalisme puis rencontre un photographe et s’installe en Thaïlande. Elle apprend sur le terrain et se retrouve très rapidement à couvrir une actualité chaude et, comme elle l’explique dans le podcast, « l’histoire qui se déroule sous ses yeux ». Une bonne école pour la suite de sa carrière.  

  

Né en 1974, Stéphane Lagoutte fait des études en arts plastiques puis se lance dans une carrière de photographe, principalement d’actualité, couvrant des sujets de société. Après quelques années, il revient à une photo plus plasticienne et documentaire, qui interroge le médium, en parallèle d’une carrière de photographe de presse.  


Les deux photographes ont couvert les élections présidentielles actuelles. C’était déjà le cas de Stéphane, qui avait, en 2016, eu un parti pris photographique fort en couvrant les élections au flash, avec une lumière très directe, en réalisant des portraits qui font penser parfois à du Bruce Gilden. « Mais avec moins cette volonté de faire ressortir la matière de manière excessive », selon lui. Cela permettait au spectateur de voir de façon très crue les expressions du visage, parfois les défauts, les traces, la fatigue. Agnès, quant à elle, s’intéresse aux détails, aux expressions, souvent des grimaces, avec une post-production et un format particulier, souvent vertical. 


Dans ce podcast, je pose plusieurs questions. En voici quelques-unes. Comment photographier la présidentielle ? Comment déclencher quand on travaille pour un organe de presse impliqué politiquement, que ce soit à gauche ou à droite ? La neutralité journalistique existe-elle encore ?  Comment être singulier et s’éloigner parfois de la photographie reportage « classique » ?  

  

Nous évoquons également, entre autres, la notion de temps en photographie de presse, le poids des images et leur partage, parfois à tort, sur les réseaux sociaux, le rapport au portrait officiel de campagne, un projet collectif appelé Politique, Paillettes sorti en 2017… Excellente écoute. 

  

Politique Paillettes est disponible dans son intégralité et gratuitement :  

https://online.flippingbook.com/view/858169289/   


🤝 Nous soutenir 


https://www.visions.photo/nous-soutenir  


🎙 Crédits


Un podcast réalisé par Aliocha Boi, produit par Noyau.studio, monté et mixé par Alexis Chapuis. 


Liens 


https://www.instagram.com/agnes_dherbeys/ 

https://www.instagram.com/stephanelagoutte/ 

https://www.instagram.com/agence_myop  


https://www.visions.photo/ 

https://www.instagram.com/podcastvisions/   

Description

Cas très rare dans Vision(s) : dans ce podcast sous le format Épisode, nous évoquons une actualité chaude, l’élection présidentielle. À travers le prisme de la photographie, bien entendu. Pour ce faire, j’ai le grand plaisir de m’entretenir avec Agnès Dherbeys et Stéphane Lagoutte, deux photographes membres de l’agence Myop, spécialisée dans la photographie documentaire et le photo-reportage. Rendez-vous à Bastille dans notre petit studio d’enregistrement pour un échange qui, je l’espère, sera aussi intéressant pour moi que pour vous. 

  

Agnès Dherbeys est née en Corée du Sud en 1976 et grandit en France. Photographe au parcours empirique, elle fait des études en journalisme puis rencontre un photographe et s’installe en Thaïlande. Elle apprend sur le terrain et se retrouve très rapidement à couvrir une actualité chaude et, comme elle l’explique dans le podcast, « l’histoire qui se déroule sous ses yeux ». Une bonne école pour la suite de sa carrière.  

  

Né en 1974, Stéphane Lagoutte fait des études en arts plastiques puis se lance dans une carrière de photographe, principalement d’actualité, couvrant des sujets de société. Après quelques années, il revient à une photo plus plasticienne et documentaire, qui interroge le médium, en parallèle d’une carrière de photographe de presse.  


Les deux photographes ont couvert les élections présidentielles actuelles. C’était déjà le cas de Stéphane, qui avait, en 2016, eu un parti pris photographique fort en couvrant les élections au flash, avec une lumière très directe, en réalisant des portraits qui font penser parfois à du Bruce Gilden. « Mais avec moins cette volonté de faire ressortir la matière de manière excessive », selon lui. Cela permettait au spectateur de voir de façon très crue les expressions du visage, parfois les défauts, les traces, la fatigue. Agnès, quant à elle, s’intéresse aux détails, aux expressions, souvent des grimaces, avec une post-production et un format particulier, souvent vertical. 


Dans ce podcast, je pose plusieurs questions. En voici quelques-unes. Comment photographier la présidentielle ? Comment déclencher quand on travaille pour un organe de presse impliqué politiquement, que ce soit à gauche ou à droite ? La neutralité journalistique existe-elle encore ?  Comment être singulier et s’éloigner parfois de la photographie reportage « classique » ?  

  

Nous évoquons également, entre autres, la notion de temps en photographie de presse, le poids des images et leur partage, parfois à tort, sur les réseaux sociaux, le rapport au portrait officiel de campagne, un projet collectif appelé Politique, Paillettes sorti en 2017… Excellente écoute. 

  

Politique Paillettes est disponible dans son intégralité et gratuitement :  

https://online.flippingbook.com/view/858169289/   


🤝 Nous soutenir 


https://www.visions.photo/nous-soutenir  


🎙 Crédits


Un podcast réalisé par Aliocha Boi, produit par Noyau.studio, monté et mixé par Alexis Chapuis. 


Liens 


https://www.instagram.com/agnes_dherbeys/ 

https://www.instagram.com/stephanelagoutte/ 

https://www.instagram.com/agence_myop  


https://www.visions.photo/ 

https://www.instagram.com/podcastvisions/   

Share

Embed

You may also like

Description

Cas très rare dans Vision(s) : dans ce podcast sous le format Épisode, nous évoquons une actualité chaude, l’élection présidentielle. À travers le prisme de la photographie, bien entendu. Pour ce faire, j’ai le grand plaisir de m’entretenir avec Agnès Dherbeys et Stéphane Lagoutte, deux photographes membres de l’agence Myop, spécialisée dans la photographie documentaire et le photo-reportage. Rendez-vous à Bastille dans notre petit studio d’enregistrement pour un échange qui, je l’espère, sera aussi intéressant pour moi que pour vous. 

  

Agnès Dherbeys est née en Corée du Sud en 1976 et grandit en France. Photographe au parcours empirique, elle fait des études en journalisme puis rencontre un photographe et s’installe en Thaïlande. Elle apprend sur le terrain et se retrouve très rapidement à couvrir une actualité chaude et, comme elle l’explique dans le podcast, « l’histoire qui se déroule sous ses yeux ». Une bonne école pour la suite de sa carrière.  

  

Né en 1974, Stéphane Lagoutte fait des études en arts plastiques puis se lance dans une carrière de photographe, principalement d’actualité, couvrant des sujets de société. Après quelques années, il revient à une photo plus plasticienne et documentaire, qui interroge le médium, en parallèle d’une carrière de photographe de presse.  


Les deux photographes ont couvert les élections présidentielles actuelles. C’était déjà le cas de Stéphane, qui avait, en 2016, eu un parti pris photographique fort en couvrant les élections au flash, avec une lumière très directe, en réalisant des portraits qui font penser parfois à du Bruce Gilden. « Mais avec moins cette volonté de faire ressortir la matière de manière excessive », selon lui. Cela permettait au spectateur de voir de façon très crue les expressions du visage, parfois les défauts, les traces, la fatigue. Agnès, quant à elle, s’intéresse aux détails, aux expressions, souvent des grimaces, avec une post-production et un format particulier, souvent vertical. 


Dans ce podcast, je pose plusieurs questions. En voici quelques-unes. Comment photographier la présidentielle ? Comment déclencher quand on travaille pour un organe de presse impliqué politiquement, que ce soit à gauche ou à droite ? La neutralité journalistique existe-elle encore ?  Comment être singulier et s’éloigner parfois de la photographie reportage « classique » ?  

  

Nous évoquons également, entre autres, la notion de temps en photographie de presse, le poids des images et leur partage, parfois à tort, sur les réseaux sociaux, le rapport au portrait officiel de campagne, un projet collectif appelé Politique, Paillettes sorti en 2017… Excellente écoute. 

  

Politique Paillettes est disponible dans son intégralité et gratuitement :  

https://online.flippingbook.com/view/858169289/   


🤝 Nous soutenir 


https://www.visions.photo/nous-soutenir  


🎙 Crédits


Un podcast réalisé par Aliocha Boi, produit par Noyau.studio, monté et mixé par Alexis Chapuis. 


Liens 


https://www.instagram.com/agnes_dherbeys/ 

https://www.instagram.com/stephanelagoutte/ 

https://www.instagram.com/agence_myop  


https://www.visions.photo/ 

https://www.instagram.com/podcastvisions/   

Description

Cas très rare dans Vision(s) : dans ce podcast sous le format Épisode, nous évoquons une actualité chaude, l’élection présidentielle. À travers le prisme de la photographie, bien entendu. Pour ce faire, j’ai le grand plaisir de m’entretenir avec Agnès Dherbeys et Stéphane Lagoutte, deux photographes membres de l’agence Myop, spécialisée dans la photographie documentaire et le photo-reportage. Rendez-vous à Bastille dans notre petit studio d’enregistrement pour un échange qui, je l’espère, sera aussi intéressant pour moi que pour vous. 

  

Agnès Dherbeys est née en Corée du Sud en 1976 et grandit en France. Photographe au parcours empirique, elle fait des études en journalisme puis rencontre un photographe et s’installe en Thaïlande. Elle apprend sur le terrain et se retrouve très rapidement à couvrir une actualité chaude et, comme elle l’explique dans le podcast, « l’histoire qui se déroule sous ses yeux ». Une bonne école pour la suite de sa carrière.  

  

Né en 1974, Stéphane Lagoutte fait des études en arts plastiques puis se lance dans une carrière de photographe, principalement d’actualité, couvrant des sujets de société. Après quelques années, il revient à une photo plus plasticienne et documentaire, qui interroge le médium, en parallèle d’une carrière de photographe de presse.  


Les deux photographes ont couvert les élections présidentielles actuelles. C’était déjà le cas de Stéphane, qui avait, en 2016, eu un parti pris photographique fort en couvrant les élections au flash, avec une lumière très directe, en réalisant des portraits qui font penser parfois à du Bruce Gilden. « Mais avec moins cette volonté de faire ressortir la matière de manière excessive », selon lui. Cela permettait au spectateur de voir de façon très crue les expressions du visage, parfois les défauts, les traces, la fatigue. Agnès, quant à elle, s’intéresse aux détails, aux expressions, souvent des grimaces, avec une post-production et un format particulier, souvent vertical. 


Dans ce podcast, je pose plusieurs questions. En voici quelques-unes. Comment photographier la présidentielle ? Comment déclencher quand on travaille pour un organe de presse impliqué politiquement, que ce soit à gauche ou à droite ? La neutralité journalistique existe-elle encore ?  Comment être singulier et s’éloigner parfois de la photographie reportage « classique » ?  

  

Nous évoquons également, entre autres, la notion de temps en photographie de presse, le poids des images et leur partage, parfois à tort, sur les réseaux sociaux, le rapport au portrait officiel de campagne, un projet collectif appelé Politique, Paillettes sorti en 2017… Excellente écoute. 

  

Politique Paillettes est disponible dans son intégralité et gratuitement :  

https://online.flippingbook.com/view/858169289/   


🤝 Nous soutenir 


https://www.visions.photo/nous-soutenir  


🎙 Crédits


Un podcast réalisé par Aliocha Boi, produit par Noyau.studio, monté et mixé par Alexis Chapuis. 


Liens 


https://www.instagram.com/agnes_dherbeys/ 

https://www.instagram.com/stephanelagoutte/ 

https://www.instagram.com/agence_myop  


https://www.visions.photo/ 

https://www.instagram.com/podcastvisions/   

Share

Embed

You may also like