undefined cover
undefined cover
VISION #55 — JONATHAN LLENSE cover
VISION #55 — JONATHAN LLENSE cover
Vision(s)

VISION #55 — JONATHAN LLENSE

VISION #55 — JONATHAN LLENSE

41min |01/11/2023
Play
undefined cover
undefined cover
VISION #55 — JONATHAN LLENSE cover
VISION #55 — JONATHAN LLENSE cover
Vision(s)

VISION #55 — JONATHAN LLENSE

VISION #55 — JONATHAN LLENSE

41min |01/11/2023
Play

Description

Un bob bien ancré sur la tête, un short et une paire de Converse colorée. Il faisait chaud ce jour-là. Quand je vois Jonathan LLense monter sa rue du 20ème arrondissement avec un grand sourire — quoiqu’un peu essoufflé — je comprends rapidement l’ironie et l'impression de fugacité qui émanent de ses photographies. J’ai découvert son travail il y a quelques années pendant PhotoSaintGermain, où il présentait Uncertain Life & Sure Death à la Galerie du Crous. Sorti d’ailleurs également en livre aux Éditions FP&CF, il présentait son ressenti à l’égard d’un pays qu’il ne connaissait pas du tout : l’Inde. J’ai ici volontairement omis d’utiliser le mot « série » ou « projet », qu’il abhorre absolument. Parlons plutôt d’un « regroupement d’images » ou de « moments ». 


Jonathan LLense joue avec le quotidien et l’ordinaire et impose toujours un pas de côté. Lors de ses différents voyages, par exemple en Inde ou à Tahiti (résultat d’un livre sorti en 2023 dans la collection de Louis Vuitton Fashion Eye), l’artiste joue avec les représentations et les clichés et les détournent à sa façon. Ses photographies ne sont jamais littérales, elles titillent le spectateur et appellent au questionnement. Conscient des codes de l’art contemporain et de la photographie dite « amateure », il utilise la plupart du temps un flash direct et écrasant. Comme le dit Patrick Remy, directeur artistique de son nouveau livre, « ses images dressent le catalogue de ses obsessions (…) il aime triturer, façonner les éléments, pour mieux arranger le réel à l’envi ».


Ce podcast, accompagné par l’habillage sonore du dernier projet de Pierre Rousseau, Mémoire de Forme, est, comme son travail, intriguant et sans concession.


🤝 Partenaire


MPB, la plus grande plateforme en ligne au monde pour acheter, vendre et échanger du matériel photo et vidéo d’occasion.


🎙 Crédits


Un podcast réalisé et produit par Aliocha Boi/ Noyau.studio, monté et mixé par Virgile Loiseau et mis en musique par Pierre Rousseau


✨ Liens  


Instagram - Vision(s)  

Site - Vision(s)

Description

Un bob bien ancré sur la tête, un short et une paire de Converse colorée. Il faisait chaud ce jour-là. Quand je vois Jonathan LLense monter sa rue du 20ème arrondissement avec un grand sourire — quoiqu’un peu essoufflé — je comprends rapidement l’ironie et l'impression de fugacité qui émanent de ses photographies. J’ai découvert son travail il y a quelques années pendant PhotoSaintGermain, où il présentait Uncertain Life & Sure Death à la Galerie du Crous. Sorti d’ailleurs également en livre aux Éditions FP&CF, il présentait son ressenti à l’égard d’un pays qu’il ne connaissait pas du tout : l’Inde. J’ai ici volontairement omis d’utiliser le mot « série » ou « projet », qu’il abhorre absolument. Parlons plutôt d’un « regroupement d’images » ou de « moments ». 


Jonathan LLense joue avec le quotidien et l’ordinaire et impose toujours un pas de côté. Lors de ses différents voyages, par exemple en Inde ou à Tahiti (résultat d’un livre sorti en 2023 dans la collection de Louis Vuitton Fashion Eye), l’artiste joue avec les représentations et les clichés et les détournent à sa façon. Ses photographies ne sont jamais littérales, elles titillent le spectateur et appellent au questionnement. Conscient des codes de l’art contemporain et de la photographie dite « amateure », il utilise la plupart du temps un flash direct et écrasant. Comme le dit Patrick Remy, directeur artistique de son nouveau livre, « ses images dressent le catalogue de ses obsessions (…) il aime triturer, façonner les éléments, pour mieux arranger le réel à l’envi ».


Ce podcast, accompagné par l’habillage sonore du dernier projet de Pierre Rousseau, Mémoire de Forme, est, comme son travail, intriguant et sans concession.


🤝 Partenaire


MPB, la plus grande plateforme en ligne au monde pour acheter, vendre et échanger du matériel photo et vidéo d’occasion.


🎙 Crédits


Un podcast réalisé et produit par Aliocha Boi/ Noyau.studio, monté et mixé par Virgile Loiseau et mis en musique par Pierre Rousseau


✨ Liens  


Instagram - Vision(s)  

Site - Vision(s)

Share

Embed

You may also like

Description

Un bob bien ancré sur la tête, un short et une paire de Converse colorée. Il faisait chaud ce jour-là. Quand je vois Jonathan LLense monter sa rue du 20ème arrondissement avec un grand sourire — quoiqu’un peu essoufflé — je comprends rapidement l’ironie et l'impression de fugacité qui émanent de ses photographies. J’ai découvert son travail il y a quelques années pendant PhotoSaintGermain, où il présentait Uncertain Life & Sure Death à la Galerie du Crous. Sorti d’ailleurs également en livre aux Éditions FP&CF, il présentait son ressenti à l’égard d’un pays qu’il ne connaissait pas du tout : l’Inde. J’ai ici volontairement omis d’utiliser le mot « série » ou « projet », qu’il abhorre absolument. Parlons plutôt d’un « regroupement d’images » ou de « moments ». 


Jonathan LLense joue avec le quotidien et l’ordinaire et impose toujours un pas de côté. Lors de ses différents voyages, par exemple en Inde ou à Tahiti (résultat d’un livre sorti en 2023 dans la collection de Louis Vuitton Fashion Eye), l’artiste joue avec les représentations et les clichés et les détournent à sa façon. Ses photographies ne sont jamais littérales, elles titillent le spectateur et appellent au questionnement. Conscient des codes de l’art contemporain et de la photographie dite « amateure », il utilise la plupart du temps un flash direct et écrasant. Comme le dit Patrick Remy, directeur artistique de son nouveau livre, « ses images dressent le catalogue de ses obsessions (…) il aime triturer, façonner les éléments, pour mieux arranger le réel à l’envi ».


Ce podcast, accompagné par l’habillage sonore du dernier projet de Pierre Rousseau, Mémoire de Forme, est, comme son travail, intriguant et sans concession.


🤝 Partenaire


MPB, la plus grande plateforme en ligne au monde pour acheter, vendre et échanger du matériel photo et vidéo d’occasion.


🎙 Crédits


Un podcast réalisé et produit par Aliocha Boi/ Noyau.studio, monté et mixé par Virgile Loiseau et mis en musique par Pierre Rousseau


✨ Liens  


Instagram - Vision(s)  

Site - Vision(s)

Description

Un bob bien ancré sur la tête, un short et une paire de Converse colorée. Il faisait chaud ce jour-là. Quand je vois Jonathan LLense monter sa rue du 20ème arrondissement avec un grand sourire — quoiqu’un peu essoufflé — je comprends rapidement l’ironie et l'impression de fugacité qui émanent de ses photographies. J’ai découvert son travail il y a quelques années pendant PhotoSaintGermain, où il présentait Uncertain Life & Sure Death à la Galerie du Crous. Sorti d’ailleurs également en livre aux Éditions FP&CF, il présentait son ressenti à l’égard d’un pays qu’il ne connaissait pas du tout : l’Inde. J’ai ici volontairement omis d’utiliser le mot « série » ou « projet », qu’il abhorre absolument. Parlons plutôt d’un « regroupement d’images » ou de « moments ». 


Jonathan LLense joue avec le quotidien et l’ordinaire et impose toujours un pas de côté. Lors de ses différents voyages, par exemple en Inde ou à Tahiti (résultat d’un livre sorti en 2023 dans la collection de Louis Vuitton Fashion Eye), l’artiste joue avec les représentations et les clichés et les détournent à sa façon. Ses photographies ne sont jamais littérales, elles titillent le spectateur et appellent au questionnement. Conscient des codes de l’art contemporain et de la photographie dite « amateure », il utilise la plupart du temps un flash direct et écrasant. Comme le dit Patrick Remy, directeur artistique de son nouveau livre, « ses images dressent le catalogue de ses obsessions (…) il aime triturer, façonner les éléments, pour mieux arranger le réel à l’envi ».


Ce podcast, accompagné par l’habillage sonore du dernier projet de Pierre Rousseau, Mémoire de Forme, est, comme son travail, intriguant et sans concession.


🤝 Partenaire


MPB, la plus grande plateforme en ligne au monde pour acheter, vendre et échanger du matériel photo et vidéo d’occasion.


🎙 Crédits


Un podcast réalisé et produit par Aliocha Boi/ Noyau.studio, monté et mixé par Virgile Loiseau et mis en musique par Pierre Rousseau


✨ Liens  


Instagram - Vision(s)  

Site - Vision(s)

Share

Embed

You may also like