Cécile Duflot : "Je me reconnais catholique, dans l’Église du pape François" cover
Cécile Duflot : "Je me reconnais catholique, dans l’Église du pape François" cover
Place des religions

Cécile Duflot : "Je me reconnais catholique, dans l’Église du pape François"

Cécile Duflot : "Je me reconnais catholique, dans l’Église du pape François"

23min |18/11/2020
Listen
Cécile Duflot : "Je me reconnais catholique, dans l’Église du pape François" cover
Cécile Duflot : "Je me reconnais catholique, dans l’Église du pape François" cover
Place des religions

Cécile Duflot : "Je me reconnais catholique, dans l’Église du pape François"

Cécile Duflot : "Je me reconnais catholique, dans l’Église du pape François"

23min |18/11/2020
Listen

Description

Après avoir milité pendant près de quinze ans chez les Verts, Cécile Duflot a quitté le monde politique pour devenir directrice générale de l’ONG Oxfam France

Alors qu’elle avait pris ses distances un temps avec l’Église catholique, elle dit avoir renoué en partie avec elle, grâce à la figure du pape François.


► Saison 2, épisode 8 – L’essentiel de l’épisode :


Cécile Duflot a décidé de quitter le monde politique en 2018, après avoir été militante pendant près de quinze ans chez les Verts, et ministre de 2012 à 2014 dans le gouvernement de Jean-Marc Ayrault. Aujourd’hui à la tête de l’ONG Oxfam France, qui veut mobiliser le pouvoir citoyen contre la pauvreté et les inégalités sociales, Cécile Duflot a accepté de se plier au jeu du podcast à distance, confinement oblige.


Fréquentation de l’Action catholique des enfants (ACE), engagement au sein de la Jeunesse Ouvrière Chrétienne (JOC)… Cécile Duflot se confie volontiers sur l’éducation religieuse qu’elle a reçue, dans une famille "mélangée" et très portée sur "l’ouverture au monde". "Je pense que la foi n’est pas quelque chose que l’on décide, (…) elle s’est imposée à moi", retrace-t-elle dans ce huitième épisode de Place des religions. "Cela a été quelque chose de très vif quand j’étais adolescente, puis j’ai tenu ma foi à distance. Et avec l’âge, j’ai fait la paix avec cette idée…".


Si le dialogue a parfois été houleux avec l’institution, cette écologiste de la première heure témoigne bien, aujourd’hui, de son attachement à la figure et à la ligne du pape François. Elle assure notamment avoir été "sciée" par la lecture de son encyclique Laudato Si, consacrée à la sauvegarde de la planète : "C’est la lecture d’un écologiste du Sud, qui parle de dette écologique, qui lie les questions sociales et les questions écologiques… Enfin, il y a tout !".


Hors des clous, la militante féministe évoque encore sans ambages son opposition frontale à la position de l’Église catholique sur l’avortement, et réclame une plus grande place des femmes au sein de l’institution. En juin dernier, elle avait même ainsi publiquement affiché son soutien à la théologienne Anne Soupa qui avait candidaté au poste d’archevêque de Lyon.


► A lire sur le site et l'application du journal La Croix :


VIDÉO – Cécile Duflot : "J’attends de l’Europe plus de justice sociale"


ANALYSE – Cinq ans après "Laudato si’" : que reste-t-il à faire ?


TÉMOIGNAGE – Cécile Duflot  : "Le coronavirus, un moment où l’on se sent terrien"


► Un podcast hebdomadaire :


Tous les mercredis à partir du 30 septembre jusqu’au 23 décembre 2020, dans la deuxième saison du podcast Place des religions, les journalistes du quotidien La Croix invitent des personnalités de tous horizons à nous éclairer sur les relations entre la politique et les religions à partir de leur expérience sur le terrain.

Le temps d’une conversation, elles nous dévoilent leurs convictions à la source de leur action.


► Parmi les autres personnalités politiques invitées :


Marlène Schiappa, ministre déléguée en charge de la citoyenneté ; François-Xavier Bellamy, député européen Les Républicains ; Najat Vallaud-Belkacem, ancienne ministre de l’éducation nationale ; Bernard Cazeneuve, ex-ministre de l’intérieur, en charge des cultes ; Franck Meyer, maire évangélique de Sotteville-sous-le-Val ; Hubert Wulfranc, ex-maire de Saint-Étienne du Rouvray ; Jean-Philippe Duval, moine à l’abbaye de Solesmes et conseiller municipal… 


La deuxième saison du podcast Place des religions est à écouter sur le site et l'application du journal La Croix, et sur toutes les plateformes de podcast.


► A écouter également :


Place des religions – Saison 1 : Ainsi soient-elles


Place des religions – Saison 3 : Le choix du risque


► Vos contributions :


Vous avez une question ou une remarque ?

Écrivez-nous à cette adresse : placedesreligions@bayard-presse.com


CRÉDITS :


Responsable éditorial : Christophe de Galzain. Suivi de production : Célestine Albert-Steward. Malo Tresca. Prise de son et montage : Flavien Edenne. Habillage sonore et mixage : Emmanuel Viau. Création musicale : Arnaud Forest. Voix : Malo Tresca. Identité graphique : Mathieu Ughetti. Rédaction en chef : Jérôme Chapuis. Archive : INA - France 3 - 19/20 du 3 décembre 2012. 


Place des religions est un podcast original de LA CROIX – Septembre 2020

Description

Après avoir milité pendant près de quinze ans chez les Verts, Cécile Duflot a quitté le monde politique pour devenir directrice générale de l’ONG Oxfam France

Alors qu’elle avait pris ses distances un temps avec l’Église catholique, elle dit avoir renoué en partie avec elle, grâce à la figure du pape François.


► Saison 2, épisode 8 – L’essentiel de l’épisode :


Cécile Duflot a décidé de quitter le monde politique en 2018, après avoir été militante pendant près de quinze ans chez les Verts, et ministre de 2012 à 2014 dans le gouvernement de Jean-Marc Ayrault. Aujourd’hui à la tête de l’ONG Oxfam France, qui veut mobiliser le pouvoir citoyen contre la pauvreté et les inégalités sociales, Cécile Duflot a accepté de se plier au jeu du podcast à distance, confinement oblige.


Fréquentation de l’Action catholique des enfants (ACE), engagement au sein de la Jeunesse Ouvrière Chrétienne (JOC)… Cécile Duflot se confie volontiers sur l’éducation religieuse qu’elle a reçue, dans une famille "mélangée" et très portée sur "l’ouverture au monde". "Je pense que la foi n’est pas quelque chose que l’on décide, (…) elle s’est imposée à moi", retrace-t-elle dans ce huitième épisode de Place des religions. "Cela a été quelque chose de très vif quand j’étais adolescente, puis j’ai tenu ma foi à distance. Et avec l’âge, j’ai fait la paix avec cette idée…".


Si le dialogue a parfois été houleux avec l’institution, cette écologiste de la première heure témoigne bien, aujourd’hui, de son attachement à la figure et à la ligne du pape François. Elle assure notamment avoir été "sciée" par la lecture de son encyclique Laudato Si, consacrée à la sauvegarde de la planète : "C’est la lecture d’un écologiste du Sud, qui parle de dette écologique, qui lie les questions sociales et les questions écologiques… Enfin, il y a tout !".


Hors des clous, la militante féministe évoque encore sans ambages son opposition frontale à la position de l’Église catholique sur l’avortement, et réclame une plus grande place des femmes au sein de l’institution. En juin dernier, elle avait même ainsi publiquement affiché son soutien à la théologienne Anne Soupa qui avait candidaté au poste d’archevêque de Lyon.


► A lire sur le site et l'application du journal La Croix :


VIDÉO – Cécile Duflot : "J’attends de l’Europe plus de justice sociale"


ANALYSE – Cinq ans après "Laudato si’" : que reste-t-il à faire ?


TÉMOIGNAGE – Cécile Duflot  : "Le coronavirus, un moment où l’on se sent terrien"


► Un podcast hebdomadaire :


Tous les mercredis à partir du 30 septembre jusqu’au 23 décembre 2020, dans la deuxième saison du podcast Place des religions, les journalistes du quotidien La Croix invitent des personnalités de tous horizons à nous éclairer sur les relations entre la politique et les religions à partir de leur expérience sur le terrain.

Le temps d’une conversation, elles nous dévoilent leurs convictions à la source de leur action.


► Parmi les autres personnalités politiques invitées :


Marlène Schiappa, ministre déléguée en charge de la citoyenneté ; François-Xavier Bellamy, député européen Les Républicains ; Najat Vallaud-Belkacem, ancienne ministre de l’éducation nationale ; Bernard Cazeneuve, ex-ministre de l’intérieur, en charge des cultes ; Franck Meyer, maire évangélique de Sotteville-sous-le-Val ; Hubert Wulfranc, ex-maire de Saint-Étienne du Rouvray ; Jean-Philippe Duval, moine à l’abbaye de Solesmes et conseiller municipal… 


La deuxième saison du podcast Place des religions est à écouter sur le site et l'application du journal La Croix, et sur toutes les plateformes de podcast.


► A écouter également :


Place des religions – Saison 1 : Ainsi soient-elles


Place des religions – Saison 3 : Le choix du risque


► Vos contributions :


Vous avez une question ou une remarque ?

Écrivez-nous à cette adresse : placedesreligions@bayard-presse.com


CRÉDITS :


Responsable éditorial : Christophe de Galzain. Suivi de production : Célestine Albert-Steward. Malo Tresca. Prise de son et montage : Flavien Edenne. Habillage sonore et mixage : Emmanuel Viau. Création musicale : Arnaud Forest. Voix : Malo Tresca. Identité graphique : Mathieu Ughetti. Rédaction en chef : Jérôme Chapuis. Archive : INA - France 3 - 19/20 du 3 décembre 2012. 


Place des religions est un podcast original de LA CROIX – Septembre 2020

Share

Embed

You may also like

Description

Après avoir milité pendant près de quinze ans chez les Verts, Cécile Duflot a quitté le monde politique pour devenir directrice générale de l’ONG Oxfam France

Alors qu’elle avait pris ses distances un temps avec l’Église catholique, elle dit avoir renoué en partie avec elle, grâce à la figure du pape François.


► Saison 2, épisode 8 – L’essentiel de l’épisode :


Cécile Duflot a décidé de quitter le monde politique en 2018, après avoir été militante pendant près de quinze ans chez les Verts, et ministre de 2012 à 2014 dans le gouvernement de Jean-Marc Ayrault. Aujourd’hui à la tête de l’ONG Oxfam France, qui veut mobiliser le pouvoir citoyen contre la pauvreté et les inégalités sociales, Cécile Duflot a accepté de se plier au jeu du podcast à distance, confinement oblige.


Fréquentation de l’Action catholique des enfants (ACE), engagement au sein de la Jeunesse Ouvrière Chrétienne (JOC)… Cécile Duflot se confie volontiers sur l’éducation religieuse qu’elle a reçue, dans une famille "mélangée" et très portée sur "l’ouverture au monde". "Je pense que la foi n’est pas quelque chose que l’on décide, (…) elle s’est imposée à moi", retrace-t-elle dans ce huitième épisode de Place des religions. "Cela a été quelque chose de très vif quand j’étais adolescente, puis j’ai tenu ma foi à distance. Et avec l’âge, j’ai fait la paix avec cette idée…".


Si le dialogue a parfois été houleux avec l’institution, cette écologiste de la première heure témoigne bien, aujourd’hui, de son attachement à la figure et à la ligne du pape François. Elle assure notamment avoir été "sciée" par la lecture de son encyclique Laudato Si, consacrée à la sauvegarde de la planète : "C’est la lecture d’un écologiste du Sud, qui parle de dette écologique, qui lie les questions sociales et les questions écologiques… Enfin, il y a tout !".


Hors des clous, la militante féministe évoque encore sans ambages son opposition frontale à la position de l’Église catholique sur l’avortement, et réclame une plus grande place des femmes au sein de l’institution. En juin dernier, elle avait même ainsi publiquement affiché son soutien à la théologienne Anne Soupa qui avait candidaté au poste d’archevêque de Lyon.


► A lire sur le site et l'application du journal La Croix :


VIDÉO – Cécile Duflot : "J’attends de l’Europe plus de justice sociale"


ANALYSE – Cinq ans après "Laudato si’" : que reste-t-il à faire ?


TÉMOIGNAGE – Cécile Duflot  : "Le coronavirus, un moment où l’on se sent terrien"


► Un podcast hebdomadaire :


Tous les mercredis à partir du 30 septembre jusqu’au 23 décembre 2020, dans la deuxième saison du podcast Place des religions, les journalistes du quotidien La Croix invitent des personnalités de tous horizons à nous éclairer sur les relations entre la politique et les religions à partir de leur expérience sur le terrain.

Le temps d’une conversation, elles nous dévoilent leurs convictions à la source de leur action.


► Parmi les autres personnalités politiques invitées :


Marlène Schiappa, ministre déléguée en charge de la citoyenneté ; François-Xavier Bellamy, député européen Les Républicains ; Najat Vallaud-Belkacem, ancienne ministre de l’éducation nationale ; Bernard Cazeneuve, ex-ministre de l’intérieur, en charge des cultes ; Franck Meyer, maire évangélique de Sotteville-sous-le-Val ; Hubert Wulfranc, ex-maire de Saint-Étienne du Rouvray ; Jean-Philippe Duval, moine à l’abbaye de Solesmes et conseiller municipal… 


La deuxième saison du podcast Place des religions est à écouter sur le site et l'application du journal La Croix, et sur toutes les plateformes de podcast.


► A écouter également :


Place des religions – Saison 1 : Ainsi soient-elles


Place des religions – Saison 3 : Le choix du risque


► Vos contributions :


Vous avez une question ou une remarque ?

Écrivez-nous à cette adresse : placedesreligions@bayard-presse.com


CRÉDITS :


Responsable éditorial : Christophe de Galzain. Suivi de production : Célestine Albert-Steward. Malo Tresca. Prise de son et montage : Flavien Edenne. Habillage sonore et mixage : Emmanuel Viau. Création musicale : Arnaud Forest. Voix : Malo Tresca. Identité graphique : Mathieu Ughetti. Rédaction en chef : Jérôme Chapuis. Archive : INA - France 3 - 19/20 du 3 décembre 2012. 


Place des religions est un podcast original de LA CROIX – Septembre 2020

Description

Après avoir milité pendant près de quinze ans chez les Verts, Cécile Duflot a quitté le monde politique pour devenir directrice générale de l’ONG Oxfam France

Alors qu’elle avait pris ses distances un temps avec l’Église catholique, elle dit avoir renoué en partie avec elle, grâce à la figure du pape François.


► Saison 2, épisode 8 – L’essentiel de l’épisode :


Cécile Duflot a décidé de quitter le monde politique en 2018, après avoir été militante pendant près de quinze ans chez les Verts, et ministre de 2012 à 2014 dans le gouvernement de Jean-Marc Ayrault. Aujourd’hui à la tête de l’ONG Oxfam France, qui veut mobiliser le pouvoir citoyen contre la pauvreté et les inégalités sociales, Cécile Duflot a accepté de se plier au jeu du podcast à distance, confinement oblige.


Fréquentation de l’Action catholique des enfants (ACE), engagement au sein de la Jeunesse Ouvrière Chrétienne (JOC)… Cécile Duflot se confie volontiers sur l’éducation religieuse qu’elle a reçue, dans une famille "mélangée" et très portée sur "l’ouverture au monde". "Je pense que la foi n’est pas quelque chose que l’on décide, (…) elle s’est imposée à moi", retrace-t-elle dans ce huitième épisode de Place des religions. "Cela a été quelque chose de très vif quand j’étais adolescente, puis j’ai tenu ma foi à distance. Et avec l’âge, j’ai fait la paix avec cette idée…".


Si le dialogue a parfois été houleux avec l’institution, cette écologiste de la première heure témoigne bien, aujourd’hui, de son attachement à la figure et à la ligne du pape François. Elle assure notamment avoir été "sciée" par la lecture de son encyclique Laudato Si, consacrée à la sauvegarde de la planète : "C’est la lecture d’un écologiste du Sud, qui parle de dette écologique, qui lie les questions sociales et les questions écologiques… Enfin, il y a tout !".


Hors des clous, la militante féministe évoque encore sans ambages son opposition frontale à la position de l’Église catholique sur l’avortement, et réclame une plus grande place des femmes au sein de l’institution. En juin dernier, elle avait même ainsi publiquement affiché son soutien à la théologienne Anne Soupa qui avait candidaté au poste d’archevêque de Lyon.


► A lire sur le site et l'application du journal La Croix :


VIDÉO – Cécile Duflot : "J’attends de l’Europe plus de justice sociale"


ANALYSE – Cinq ans après "Laudato si’" : que reste-t-il à faire ?


TÉMOIGNAGE – Cécile Duflot  : "Le coronavirus, un moment où l’on se sent terrien"


► Un podcast hebdomadaire :


Tous les mercredis à partir du 30 septembre jusqu’au 23 décembre 2020, dans la deuxième saison du podcast Place des religions, les journalistes du quotidien La Croix invitent des personnalités de tous horizons à nous éclairer sur les relations entre la politique et les religions à partir de leur expérience sur le terrain.

Le temps d’une conversation, elles nous dévoilent leurs convictions à la source de leur action.


► Parmi les autres personnalités politiques invitées :


Marlène Schiappa, ministre déléguée en charge de la citoyenneté ; François-Xavier Bellamy, député européen Les Républicains ; Najat Vallaud-Belkacem, ancienne ministre de l’éducation nationale ; Bernard Cazeneuve, ex-ministre de l’intérieur, en charge des cultes ; Franck Meyer, maire évangélique de Sotteville-sous-le-Val ; Hubert Wulfranc, ex-maire de Saint-Étienne du Rouvray ; Jean-Philippe Duval, moine à l’abbaye de Solesmes et conseiller municipal… 


La deuxième saison du podcast Place des religions est à écouter sur le site et l'application du journal La Croix, et sur toutes les plateformes de podcast.


► A écouter également :


Place des religions – Saison 1 : Ainsi soient-elles


Place des religions – Saison 3 : Le choix du risque


► Vos contributions :


Vous avez une question ou une remarque ?

Écrivez-nous à cette adresse : placedesreligions@bayard-presse.com


CRÉDITS :


Responsable éditorial : Christophe de Galzain. Suivi de production : Célestine Albert-Steward. Malo Tresca. Prise de son et montage : Flavien Edenne. Habillage sonore et mixage : Emmanuel Viau. Création musicale : Arnaud Forest. Voix : Malo Tresca. Identité graphique : Mathieu Ughetti. Rédaction en chef : Jérôme Chapuis. Archive : INA - France 3 - 19/20 du 3 décembre 2012. 


Place des religions est un podcast original de LA CROIX – Septembre 2020

Share

Embed

You may also like